Archive de la catégorie ‘à propos’

Présentations

Jeudi 1 janvier 2015

Bonjour et bienvenue sur mon tout nouveau blog. Ce n’est pas mon premier mais j’ai dû clore le précédent car, comme vous le savez sans doute, la France d’aujourd’hui est un pays dans lequel tout citoyen peut s’exprimer librement.

Je m’appelle Clément Adelin, je ne vous dirai pas grand chose sur moi car je dois me montrer prudent. Sachez simplement que j’ai arrêté de regarder la télévision il y a environ dix ans, le jour où j’ai compris que c’était l’instrument du diable (!)

Avant cela, j’étais un peu comme tout le monde : rempli de certitudes, je me sentais intelligent. J’étais convaincu que si j’étais capable de prédire les évènements de la vie publique, c’était le fruit d’une certaine perspicacité.

Mais un jour j’ai compris.

Ne me demandez pas comment ni pourquoi, mais un jour j’ai compris que si j’arrivais à prédire l’avenir, si je me sentais intelligent, c’est parce que des gens me disaient insidieusement quoi penser, quoi aimer, quoi choisir…
Et l’instrument idéal de cet endoctrinement, c’est la télévision. Ce n’est pas le seul bien évidemment, mais c’est le principal.

Dans ce blog, je vais essayer petit à petit de distiller l’antidote qui, je l’espère, va vous permettre vous aussi de vous émanciper de ce que des gens cyniques appellent « la libre pensée ».
Vous vous demandez sans doute pourquoi je fais cela? Éh bien en ce moment même, il y a un risque important qu’une guerre civile éclate en France. Ce n’est pas que je sois un trouillard mais j’ai de bonnes raisons de penser que ces tensions sont volontairement provoquées par les mêmes personnes qui nous manipulent par la télévision et qui, plus grave encore, nous gouvernent par hommes politiques interposés. Ils nous font croire que nous vivons un choc des civilisations à l’intérieur même de notre pays alors que c’est eux qui créent ces tensions dans le but d’obtenir une légitimité pour faire interdire toute religion et imposer la doctrine maçonnique. La « libre pensée » deviendrait alors pleinement ce qu’elle est : la pensée unique.